2 novembre 2016 Global Agencement

Ergonomie : des sièges pour tous les dos !

Pour limiter douleurs dorsales et troubles musculo-squelettiques, plusieurs types de sièges sont recommandés par les spécialistes de l’ergonomie…

Le siège ergonomique

C’est le plus connu, le plus répandu et le plus polyvalent. S’adaptant à tous les travaux assis, il est pivotant pour limiter les torsions du dos ; son dossier est réglable en inclinaison, il n’est pas courbé et il n’y a idéalement pas d’espace vide entre lui et l’assise ; il est réglable en hauteur pour adopter une bonne position des jambes ; enfin, il dispose d’accoudoirs pour pouvoir prendre appui pour se lever.

Le siège « assis-à genoux »

On le voit peu, pourtant ce siège offre une alternative efficace aux fauteuils classiques et permet de réellement soulager et préserver le dos. Il est particulièrement adapté aux personnes souffrant des lombaires, car le poids du corps ne repose plus sur ces vertèbres. En outre, il permet un alignement parfait de la colonne vertébrale avec les épaule et la nuque. Fini, le sentiment d’être « tassé » sur sa chaise !

Le siège « assis-debout »

Celui-là convient avant tout à ceux qui doivent souvent se déplacer dans le cadre de leurs tâches quotidiennes. Se présentant souvent comme un tabouret haut-perché, il peut aussi disposer d’un dossier minimaliste : il reste un siège « poids plume ». Certains sont même équipés d’une assise basculante qui aide à se mettre debout facilement et sans effort. Attention : pour un confort optimal, ce type de siège doit être parfaitement réglé en hauteur.

Le siège type selle

Fauteuil ou tabouret, il peut revêtir un aspect relativement classique, si ce n’est son assise en forme de selle de vélo ! Il s’agit peut-être du siège idéal : l’assise en selle permet en effet une position idéale des jambes, ou ouverture parfaite du bassin pour une décontraction totale du dos. L’essayer, c’est l’adopter !