20 décembre 2016 Global Agencement

Les incivilités au bureau, une réalité

Comment lutter contre ces comportements agaçants, qui, selon une enquête menée par le cabinet spécialiste du management et de la prévention des risques psychosociaux Eléas en 2015, perturbent 42% des salariés français ?

De quoi parle-t-on ?

On a tous déjà vécu ces situations : un collègue qui parle fort au téléphone et fait profiter tout le plateau d’une conversation privée ; celui qui baille bruyamment au cours d’une réunion ; ceux, plus ou moins anonymes, qui laissent les espaces communs (machine à café, cuisine, … ) dans un triste état.

Selon l’enquête du cabinet Eléas menée auprès de 1001 personnes, 42% des salariés considèrent ces comportements comme des incivilités, qui rendent l’ambiance au travail plus difficile à supporter. Parmi les attitudes les plus citées par les personnes interrogées, on retrouve de grands classiques comme le manque de politesse (pas de « bonjour », de « merci », pas d’excuse en cas de retard), mais aussi ces collègues bruyants qui vous déconcentrent en s’interpellant, en parlant fort au téléphone…

Ces résultats mettent aussi en avant des nuisances relativement nouvelles, marquant de nouveaux usages et de nouveaux comportements : l’utilisation du smartphone en réunion, par exemple, ou encore le « vapotage », l’utilisation de la cigarette électronique dans les locaux (souvent au mépris d’un règlement intérieur l’interdisant).

Comment lutter contre les incivilités ?

Selon les spécialistes du bien-être au travail, il faut tout d’abord restaurer la communication entre collègues : se parler pour évoquer ces problèmes, parfois mineurs mais exaspérants, peut suffire à améliorer la situation. Mais la direction doit également se montrer déterminée en proposant des solutions, comme la délimitation de zones réservées aux coups de téléphone professionnels ou privés, ou encore en organisant de manière ludique un planning d’entretien de la cafétéria commune ou en instaurant le dépôt des smartphones dans une corbeille en début de réunion !

,