5 octobre 2016 Global Agencement

Les sols souples : écologiques, économiques et plus encore !

Parfois encore mal vus, linoléums et autres sols PVC ont pourtant fait leur révolution : leur utilisation est aujourd’hui synonyme de confort au travail, de durabilité et de développement durable.

 

Le linoléum, le plus écolo

Le saviez-vous ? Loin d’être en « plastique », le linoléum est à la fois le plus ancien et le plus écologique des sols souples ! Inventé en 1863, ce revêtement est constitué à 97% de matériaux naturels : fibres, farines et résines de bois, huile de lin, toile de jute, pigments naturels…Difficile de trouver plus renouvelable ! En 2016, le linoléum bénéficie en outre des technologies les plus avancées pour le rendre encore plus durable, et, au final, encore plus écologique : grâce à l’ajout de couches de traitements spécifiques anti-tâches, par exemple, il ne nécessite pas de produits d’entretien spécifiques et peut se contenter de détergents simples. Un gain non négligeable, tant pour la planète que pour le porte-monnaie ! Naturellement antibactérien, de par l’utilisation de colophane dans sa composition, le linoléum s’inscrit parfaitement dans les normes actuelles de qualité de l’air dans les bâtiments recevant du public.

Le PVC, le bon élève

Longtemps vu d’un mauvais œil à cause d’un impact écologique assez désastreux au moment de sa fabrication, le PVC nouvelle génération fait aujourd’hui figure de bon élève du développement durable. En effet, les efforts incessants des fabricants pour, pêle-mêle, réduire les émissions de fumées toxiques, l’utilisation d’eau ou d’encres néfastes pour l’environnement et la santé, ou encore pour alléger le matériau, le rendant ainsi plus facile à transporter et allégeant également son bilan carbone, ont finis par porter leurs fruits. En 2016, les sols souples en PVC, aussi faciles d’entretien que les sols souples en linoléum, sont par ailleurs exemplaires au niveau du relargage de composants volatils dans l’air : bien au-dessous des normes actuellement en vigueur. Ils sont également exempts de formaldéhydes ou encore de métaux lourds. Bref, le PVC trouve parfaitement sa place dans un bâtiment conçu aux dernières normes écologiques !

,